Accueil

DISON REJOUE MERCREDI CONTRE TILLEUR

« Faire quelque chose pour Marcin »
L’ambiance était évidemment morose au Val Fassotte après l’arrêt du match entre Disonais et Lensois. Et si la blessure de Gdowski éclipsait totalement l’intérêt du match, on ne pourra s’empêcher de penser que pendant 53 minutes, les locaux ont eu beaucoup de mal. «Notre performance était moins aboutie que les précédentes » analysait Jean-Michel Ummels.«Je savais que les Lensois étaient plus fort que nous techniquement.J’avais donc demandé aux gars de compenser dans les duels. Certains disent que la blessure de Gdowski était prévisible…
Moi, je ne pense pas, c’est juste un dramatique accident. » Les Disonais n’ont toutefois pas le temps de s’apitoyer sur leur sort. «Nous jouons Tilleur SG mercredi. Je dois avouer que je ne connais pas grand-chose de cette équipe. Je sais juste qu’ils ont pris 9-1 récemment. De notre côté, on devra trouver des solutions car sportivement le forfait de Marcin représente une grosse perte. Le plus important sera de remobiliser le groupe car il a subi un choc. Mais comment remotiver une équipe après ça ? Jouer immédiatement n’est peut-être pas une mauvaise chose car tout le monde aura à coeur de faire quelque chose pour Marcin. » Indépendamment du match de ce dimanche qui sera à rejouer, les hommes de Jean-Michel Ummels ont bien démarré la compétition en enregistrant trois victoires en autant de matchs. Une série que les Disonais auront à coeur de continuer. «On verra bien. Si on arrive à tourner le bouton et à faire preuve de sérieux, on devrait pouvoir garder notre dynamique positive. Pour le moment, je m’en fous. Le plus important est ailleurs !

« Un bruit entendu des tribunes »

« Un bruit entendu des tribunes »
Marcin, que s’est-il passé lors de cette maudite 60e minute du match ?
Je fais un appel latéral et je suis le ballon des yeux vers le grand rectangle. Le gardien sort pour capter le ballon, moi de même pour le contrôler. J’ai senti le pied du joueur au-dessus de mon genou. Le contact a été violent. De plus, en retombant, j’ai glissé sur le ballon. La suite est horrible…
Vous avez de suite compris que c’était grave ?
En entendant le craquement puis en voyant ma jambe « à l’équerre », je n’avais plus aucun doute là-dessus.
Tout le monde l’a entendu, paraît-il ?
Même mon père qui était en tribune l’a entendu. Mon épouse croyait que c’était le bruit de plastique d’une jambière… Malheureusement, ce n’était pas vraiment cela ! Une énorme douleur, des secours qui sont arrivés très vite, peut-être 7 ou 8 minutes après le choc et beaucoup de soutien de la part de tous mes équipiers et du staff. Sauf ceux pour qui la vision de ma jambe était insoutenable. J’ai vu certains joueurs pleurer et d’autres se tenir la tête entre les mains.
On vous a remis votre jambe en place à même le terrain ?
Oui. Après m’avoir endormi et avant de partir vers l’hôpital de Verviers.
Où on vous a annoncé une bonne nouvelle dans un premier temps…
J’ai passé des radios qui ont révélé qu’il n’y avait pas de fracture. Mais moi qui ai vu ma jambe et entendu le bruit, je savais que mes ligaments avaient trinqué…
Ce qui fut confirmé dans la journée de lundi (voir ci-contre)?
Le verdict est sans appel et pourrait encore être aggravé après la résonance magnétique que je dois passer ce mardi.
Plus que physiquement, c’est aussi un gros coup au moral ?
Tout à fait. J’ai 33 ans, je signe dans un nouveau club près de chez moi où je retrouve des copains. De plus, le début de saison répond aux attentes avec cette 1e place après 3 rencontres. Je me sentais de mieux en mieux. Et là, tout s’écroule…
Vous craignez pour la suite de votre carrière ?
Il faut voir les choses en face. Je ne suis plus tout jeune et l’indisponibilité serait actuellement de 6 à 8 mois dans le meilleur des cas. Mais je m’attends à ce que le verdict soit plus grave encore aux dires du spécialiste consulté ce lundi. Dès lors, je crains qu’une fois remis sur mes jambes, on me propose plus vite un contrat de T2 que de joueur (rires).
Vous avez reçu beaucoup de messages d’encouragement ?
C’est incroyable ! Le téléphone sonne sans arrêt, Facebook est submergé et je ne compte plus les sms. A commencer par Laurent Peeters, le gardien de Lensois. De toute l’équipe de Xhoffraix à Guillaume Legros et plein d’autres joueurs en passant par le club de Malmedy, Sprimont et des entraîneurs comme Casérini,Krings, Baratte, … C’est fou ! Je remercie tout le monde. Ca ne guérit pas ma jambe mais fait du
bien à la tête… l

Connexion



Sj Twitter

Module JoomLeague résultats

JoomLeague Module calendrier

<<<novembre 2014>>>
LuMaMeJeVeSaDi
27282930310102
03040506070809
10111213141516
17181920212223
24252627282930
non entrée au mois novembre 2014 non entrée au mois novembre 2014

JoomLeague Module plan des terrains de jeux

Joomla templates by Joomlashine